L’apnée
en poids variable

L’apnée en poids variable consiste à atteindre la plus grande profondeur grâce à une gueuse le long d’un câble.
La remontée se fait par la force des bras, en palmant (bi palmes ou monopalmes).
Cette technique permet de descendre plus profondément.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Descriptif de l’apnée
    en poids variable

    L’apnée en poids variable requiert l’utilisation d’une gueuse plus ou moins lourde. Pour pratiquer la discipline pure de poids variable, une gueuse d’un poids compris entre 15 et 30 kg ainsi qu’une logistique lourde (bateau et système pour remonter la gueuse) est indispensable.
    L’apnée en poids variable s’étant fortement démocratisé, les chasseurs sous-marin utilisent cette technique avec une gueuse plus légère (entre 5 et 15 kg) qui leur permet de descendre sans effort sans gaspiller d’O2 et d’y rester plus longtemps. Les apnéistes, non compétiteurs, apprécient également ce système.
    Lire la vidéo

    La descente en poids variable

    La descente se fait sans effort. De ce fait, les apnéistes en profitent pour travailler le relâchement, la compensation et leur adaptation à la profondeur. Les anciens modèles de gueuses descendaient avec l’apnéiste la tête en avant. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, l’athlète descend les pieds ou bien les genoux vers le bas. La gueuse s’est aujourd’hui modernisée et la descente se fait à grande vitesse. Le poids en bout de corde doit assurer la verticalité du câble.

    La remontée en poids variable

    Une fois la profondeur atteinte, la gueuse est délaissée et la remontée se fait manuellement en se tractant et en suivant le câble guide. Aucun système de gonflage n’est autorisé pour la remontée.

    Détails

    L’apnée en poids variable peut se pratiquer avec ou sans palmes en mer ou en eau douce.
    L’utilisation de pince-nez, lentilles, réducteurs de volume pour le masque, plombs de poignet, de chevilles ou de cou est autorisée. A noter toutefois que les lestages doivent posséder un système d’ouverture rapide situé à l’extérieur de la combinaison.

    Capacités requises

    L’apnée à poids variable demande moins d’effort physique que l’apnée en poids constant mais malgré tout, la force musculaire est nécessaire pour effectuer la remontée.

    Skandalopetra, une discipline ancienne

    La plongée Skandalopetra date de la Grèce antique. Elle était utilisée par les pêcheurs d’éponge avant de devenir une discipline de l’apnée. Skandalopetra signifie “pierre”.

    Cette pierre en marbre ou bien en granit pèse entre 8 et 14 kg. Mis à part la pierre, aucun autre équipement n’est autorisé .

    Autrefois, le pêcheur était attaché à la pierre avec une fine corde, puis la pierre était attachée au bateau.

    Aujourd’hui, la discipline Skandalopetra consiste à plonger avec la pierre attachée à la corde. Avant de remonter, le plongeur place ses pieds autour de la pierre. Son partenaire fait alors remonter la corde.

    Seul le pince-nez est autorisé. Pas de combinaisons, pas de masques ni de palmes pour cette épreuve.

    Le premier record du monde a été enregistré en juillet 1913 : 83 mètres. Depuis, il a bien évolué puisqu’en 2014, Gülldner Andréas est descendu à 112 mètres !

    Lire la vidéo

    A lire aussi:

    [kodama_siblings]

    Panier