Immersion libre
ou Free Immersion (FIM)

L’immersion libre ou Free immersion correspond à l’une des disciplines verticales de l’apnée. Il s’agit d’effectuer une apnée sans palmes avec l’aide d’une corde qui guide l’apnéiste dans sa descente et sa remontée.
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    L’immersion libre :
    explications

    L’immersion libre est la manière la plus douce de commencer votre séance. Cela permet à votre corps et à votre esprit de basculer en “mode apnée ‘’.
    Sans vous fatiguer, vous glissez lentement sous l’eau, jusqu’à une profondeur confortable pour vous. Les moyens de propulsion ne sont pas admis dans cette discipline. C’est à la force des bras que vous devez descendre et remonter. Cette technique ne pose en général aucune difficulté majeure.

    En Immersion libre, la vitesse de la descente est inférieure à la discipline du poids constant, l’inertie est plus faible et la phase de chute libre sera atteinte plus tard. Ce qui impose inévitablement des temps d’apnée longs.

    Le mouvement est beaucoup plus linéaire et la remontée doit se faire impérativement avec une constance dans la traction, sur la majeure partie de la distance.
    L’immersion libre est donc la plus régulière des disciplines profondes.

    Lire la vidéo

    La dépense énergétique est moindre, comparée aux autres spécialités profondes. Dans celle-ci, en effet, les jambes ne sont pas employées et la traction s’effectue exclusivement avec les bras. Comme les muscles intéressés sont plus petits, ils exigent moins de dépenses énergétiques.

     

    Parallèlement, du fait de la lenteur de la discipline, le temps total d’apnée pour parcourir une certaine distance sera plus long que les autres disciplines.

     

    L’analyse des courbes de plongée correspondant aux deux records du monde de Herbert Nitsch en 2010 nous permet de faire cette comparaison intéressante :
    • plongée en poids constant de 124 mètres : 4 minutes
    • descente en immersion libre de 120 mètres : 4 minutes 30 secondes

     

    Ces chiffres vous démontrent bien qu’en immersion libre, il vous faudra une capacité à retenir votre souffle plus importante.

    La technique d’immersion libre implique un niveau du travail anaérobie différent des autres disciplines. Les mécanismes anaérobies de production d’énergie sont beaucoup plus sollicités du fait des apnées longues nécessaires à cette technique.
    La préparation aérobie et anaérobie n’est donc pas à négliger.

    Capacités requises pour pratiquer l’immersion libre

    Pour pratiquer l’immersion libre, il va falloir travailler sur :
    vos capacités de force :

    L’immersion libre impose un mouvement fluide, régulier. La force résistante sera importante dans cette discipline.
    Le mouvement de traction est assez élémentaire et n’impose pas de gestes techniques particuliers si bien qu’en mer, elle est adaptée aux débutants.
    L’effort en immersion libre est assez monotone dans la mesure où il n’impose pas de changement de rythme. Les longues apnées associées à cette discipline laissent donc imaginer une intervention importante des mécanismes anaérobies de production d’énergie.

    vos capacités techniques :

    Les capacités techniques requises pour pratiquer l’immersion libre restent relativement basiques.
    D’ailleurs, les descentes en immersion libre font partie des tout premiers exercices proposés aux débutants de la plongée en apnée.

    votre souplesse
    La souplesse est un élément important dans la progression en profondeur d’un apnéiste. Lorsqu’une tension apparaît à une certaine profondeur, notre corps à besoin de s’adapter. La souplesse permet à notre corps de mieux accepter la pression de l’eau. Cela est d’autant plus vrai lorsque le volume résiduel des poumons est approché (entre 30 et 40m).
    Dans l’éventualité d’un écrasement thoracique et pulmonaire, les bras pourraient effectuer des tractions irrégulières sur le bout, ce qui pourrait être la cause d’un oedème pulmonaire. La traction exercée sur le bout par les bras de l’apnéiste dépend de sa force bien entendu, mais elle pourrait s’intensifier également avec le mouvement vertical de la corde à la remontée. En effet, lors de vents très forts, la mer dite formée pourrait engendrer des variations sur la corde qui solliciteraient énergiquement le corps de l’apnéiste, en particulier le thorax. La mobilité thoracique ainsi que l’élasticité physique du plongeur réduira les éventuels traumatismes provoqués par les accélérations et les variations de rythme.
    A noter : Lors d’une compétition, l’immersion libre se pratique sans palmes. Pour des raisons de sécurité, tous les cours AIDA, ainsi que les plongées en FIM se font avec des palmes.

    Les records de l’immersion libre

    Le russe Alexey Molchanov et la japonaise Sayuri Kinoshita sont les détenteurs du record du monde de cette discipline.

     

    Retrouvez tous les records en l’immersion libre

    free underflying

    Découvrez le FREE UNDERFLYING ou l’art de voler sous l’eau Pour tout le monde Apprenez à voler sous l’eau Pour tout le monde: débutant et

    Voir la page »

    scooter sous marin

    Activités en scooter sous marin Partez avec nous à la découverte de nouvelles activités aquatiques Ecole apnée, une école spécialisée en scooter sous marin Les

    Voir la page »
    Panier