La manœuvre
de Valsalva

La manœuvre de Valsalva permet d’équilibrer les pressions dans les oreilles, notamment lors d’une séance de plongée sous-marine. L’ouverture forcée de la trompe d’Eustache permet alors à l’air de passer dans l’oreille moyenne. Il s’agit de la méthode la plus couramment utilisée en plongée et apnée, car elle fait partie des plus faciles à mettre en pratique. Cette technique permet de compenser l’augmentation de la pression que l’eau exerce sur les tympans.

Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Les manoeuvres
    d'équilibrage en plongée

    En plongée, il peut arriver que vous ressentiez une gêne au niveau de l’oreille et du tympan. Causée par l’augmentation de la pression sous l’eau, celle-ci peut être soulagée par une manœuvre d’équilibrage. Il en existe plusieurs, veillez à en choisir une adaptée à vos oreilles et à la situation.

    Les origines de la manoeuvre Valsalva

    Inventée au XVIIIe siècle par Antonio Maria Valsalva, médecin italien spécialiste de l’anatomie et des maladies de l’oreille, la manœuvre éponyme permet de forcer l’ouverture de la trompe d’Eustache. Employée à l’origine en médecine chez des patients souffrant de troubles ORL, cette manœuvre est aujourd’hui couramment utilisée par les plongeurs. L’objectif est d’équilibrer les pressions : la pression extérieure imposée par l’eau sur le tympan, et la pression intérieure de l’oreille interne.

    Comment réaliser la manœuvre de Valsalva ?

    Inventée au XVIIIe siècle par Antonio Maria Valsalva, médecin italien spécialiste de l’anatomie et des maladies de l’oreille, la manœuvre éponyme permet de forcer l’ouverture de la trompe d’Eustache. Employée à l’origine en médecine chez des patients souffrant de troubles ORL, cette manœuvre est aujourd’hui couramment utilisée par les plongeurs. L’objectif est d’équilibrer les pressions : la pression extérieure imposée par l’eau sur le tympan, et la pression intérieure de l’oreille interne.

    Réaliser la manœuvre de Valsalva se fait en quelques étapes.

    1. Prendre une profonde inspiration et se pincer le nez.

    2. Garder la bouche fermée.

    3. Expirer progressivement l’air contenu dans les poumons vers les trompes d’Eustache, comme si on essayait de se moucher.

    Du point de vue de la physionomie, cette manœuvre augmente la pression intrathoracique et la pression veineuse, et ralentit la fréquence cardiaque.

    Quand mettre en pratique la manœuvre de Valsalva ?

    La manœuvre de Valsalva peut se pratiquer régulièrement tout au long de la descente en plongée, dès que le besoin se fait sentir et à chaque palier de profondeur. En cas de rhume ou d’inflammation ORL, n’hésitez pas à réaliser la manœuvre plus souvent.

    N’attendez jamais d’atteindre le stade de la douleur lors de la descente en plongée car cela pourrait blesser vos tympans.

    Les cas où la manœuvre de Valsalva n’est pas adaptée

    Attention toutefois, cette manœuvre fonctionne uniquement en plongée bouteille mais n’est pas adaptée en apnée, où il est préconisé d’utiliser la méthode Frenzel.

    La manœuvre de Valsalva est également interdite lors de la remontée. Elle peut blesser gravement le tympan et causer un barotraumatisme de l’oreille, ou bien un accident de décompression. En effet, lors de la remontée, l’équilibre des pressions se fait naturellement. Si, exceptionnellement, ce n’était pas le cas, privilégiez la méthode inverse : la manœuvre de Toynbee.

    Les autres utilisations de la manoeuvre de Valsalva

    La manœuvre de Valsalva s’utilise aussi couramment en kinésithérapie et en médecine, sur des patients adultes ou chez l’enfant.

    Des applications sur la santé

    Les médecins la recommandent notamment en ORL pour vérifier le fonctionnement de la trompe d’Eustache, ou en cardiologie pour ralentir le rythme cardiaque des patients atteints de tachycardie supraventriculaire. Une revue publiée par l’ONG Cochrane aborde l’efficacité et les effets de la manœuvre de Valsalva dans le cadre du traitement de la TSV d’après plusieurs études.

    On retrouve aussi la manœuvre de Valsalva dans d’autres domaines de la santé. En urologie par exemple, pour l’évaluation de la dilatation veineuse, en neurologie pour confirmer une hernie discale sur un patient, ou encore en chirurgie digestive dans le but de découvrir une hernie abdominale. Effectué dans le cadre d’une étude de cas clinique difficile, les résultats du test de la manœuvre de Valsalva ont démontré une véritable efficacité dans l’évaluation et le diagnostic de différents troubles physiques ou cardiaques.

    La manoeuvre de Valsalva au quotidien

    Le saviez-vous ? Il est également possible d’utiliser cette technique d’équilibrage des pressions pour faire passer le hoquet. En agissant sur le nerf vague et le nerf phrénique, et en ralentissant le rythme cardiaque, la manœuvre de Valsalva crée les conditions nécessaires pour stopper rapidement la crise de hoquet.

    Que faire en cas d’échec de la manœuvre ?

    Afin d’éviter de vous faire mal aux oreilles en plongée lors de la réalisation de la manœuvre de Valsalva, veillez à descendre progressivement pour ne pas blesser vos tympans. Une descente trop rapide peut effectivement conduire à l’échec de la manœuvre, de même que des trompes d’Eustache bouchées ou congestionnées.

    Si malgré cette précaution fondamentale une douleur dans l’oreille survient, suspendez aussitôt la descente et remontez de quelques mètres pour retrouver une pression moins forte.

    Les alternatives à la manoeuvre de
    Valsalva

    La manœuvre Valsalva ne vous convient pas ? Sachez que d’autres techniques alternatives existent. Bailler, déglutir ou bien se moucher, permet de pratiquer cette technique de manière naturelle.

    la béance tubaire volontaire peut être utilisée en plongée et en apnée afin d’équilibrer les pressions entre l’oreille externe et l’oreille moyenne. Plus difficile à pratiquer que la manœuvre de Valsalva, la BTV a la particularité de pouvoir être exécutée sans les mains et d’être plus douce pour les oreilles.

    La manœuvre de Frenzel, quant à elle, propose une variante plus douce à la manœuvre de Valsalva. L’équilibre des pressions se fait grâce au mouvement de la langue qui propulse l’air vers la trompe d’Eustache tout en se pinçant le nez.

    L’utilisation de la manœuvre de Toynbee, quant à elle, permet d’égaliser les pressions uniquement en remontée.

    A lire aussi:

    [kodama_siblings]

    Panier